Loup Sauvage

Incarnez un loup, une louve ou un louveteau dans des terres sauvages pleines de dangers.

 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sköll - 3 mois - Fire - Réservé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 442
Expérience : 1841
Date d'inscription : 02/01/2016
Age : 22
Localisation : 17

Informations du loup
Age: 7 ans
Rang: Dominant
Force:
101/200  (101/200)


MessageSujet: Sköll - 3 mois - Fire - Réservé   Mer 25 Juil - 16:23



Sköll


• Nom : Sköll
• Âge : 3 mois

• Meute : Spirit of Fire
• Rang : Louveteau


I. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE

Jeune louveteau, il se montre comme étant joueur. Ses diverses sorties avec les différents membres de la meute et ses parents n’ont fait que forger sa maturité. Loup intelligent, il sait analyser la situation et a une bonne vision de la stratégie. 

Adulte, il sait se montrer sage quand il le faut, mais également autoritaire, parfois plus que son père. Face à des membres de sa meute, il se montre réceptif et à l’écoute, toujours curieux de connaître son interlocuteur, il n’aime pas quand quelque chose lui échappe. Il déteste quand on lui cache une vérité et sait taper du poing sur la table quand il est mécontent ou qu’on tourne autour du pot. Loyal et social, il veut être digne de la meute, il se montre volontaire et prêt à toute épreuve pour elle. Toujours là pour l’aider et la protéger. 

Face à un inconnu, il se montre calme. Il ne dévoile pas trop sur sa personne. Il ne sera pas agressif sauf si celui ci est suspect. Si c’est un intrus, c’est une toute autre histoire, il sera moins tendre et l’encouragera à faire marche arrière, et si celui ci insiste, il se montrera plus agressif. Toutefois, si c’est un solitaire en panique, tentant de se mettre à l’abri d’un danger, il saura se montrer compatissant et le protéger temporairement. Si c’est un ennemi qui rentre, il le tue sans hésitation. 

Face à un ennemi, cela dépendra du comportement de son interlocuteur, d’abord calme et sans émotions, si celui ci envenime les choses, il sera froid et mesquin. Il aura tendance à vouloir remettre les pendules à l’heure.

Face à un traître, un menteur ou un manipulateur, il se montrera dangereux, les décourageants de revenir au risque d’une mort certaine. Il aura cependant une forte tendance rancunière qui peut lui causer du tord, laissant peu de chance à la réconciliation. Il peut vouloir se venger, ce qui n’est pas toujours un avantage.

Sinon, dans ce qu’il aime, il adore le combat et s’entraîner souvent. Il aime maintenir son corps et tenter des épreuves, des objectifs. Il aime chasser avec les membres de la meute quand l’occasion se présente, il a un réel plaisir concernant la pêche, et un sourire dément pour le combat. Il adore se battre, que ce soit amicalement ou réellement. Il sait se montrer violent et redoutable dans ses coups et ne se retient pas. Rusé et stratège dans ses plans.

Une bonne maîtrise de soi, comme de la peur ou de la soif de sang. Courageux, il sait se montrer volontaire et déterminé quand il s’agit de défendre un ami ou un membre de la meute, il aime aller devant et explorer des zones un peu dangereuse. 

En revanche, il ne s’attaquera jamais à un loup plus faible, ou trop jeune, tel un louveteau. Pour lui c’est de la facilité, de la lâcheté.

Mentalement, il est parfois difficile à desseller, compliquer à ébranler. Son regard dur et froid effraie parfois un adversaire un peu trop peureux. Il ne désespère face à une situation compliquée et sait se remettre sur le droit chemin, les menacent ne lui font pas grand-chose et parfois en rit ou se montre moqueur. Il ne se laisse pas abattre et prouve qu’il a une détermination d’acier. 

Il se montre toujours doux et calme avec ses collègues, et joueur avec les louveteaux. 


Points forts / Points faibles


Points forts : Guerrier redoutable, bonne endurance, stratège, mental solide , intelligent.

Points faibles : Cible facile dû à sa grande taille, rancunier, moins d’agilité à cause de sa carrure.


PHYSIQUE

Pelage / aspect: 

Une épaisse fourrure et doux au touché. Couleur mêlant le blanc et le sombre. Ce qui fait de lui un loup très élégant à regarder, faisant fondre les quelques femelles à coté de lui. Il partage les mêmes yeux dorés de son père. Un bon museau fin, des oreilles longues et droites, une queue touffue.

Physique : 

Pattes larges et puissantes, griffes pointues, lui assurant une bonne adhérence dans les milieux marécageux, des jambes longues et costauds. Les postérieurs très développés et puissants, lui conférent un bon élan lors d’une course soudaine ou une phase d’accélération, lui permettant une bonne propulsion. Des larges épaules, un poitrail solide et dur. Il s’en sert parfois pour percuter, sonner ou charger un adversaire. Le dos est très bien charpenté. Une encolure solide. Sa mâchoire ne fait qu’exprimer son esprit combatif, exprimant force et brutalité. Des crocs acérés et affûtés, des vrais lames capable de supprimer des vies. Capable de briser les os, des crocs pouvant percer la peau facilement et labourant les zones sensibles. Des caractéristiques qui suffisent à dissuader ses adversaires. Un corps est dans son ensemble élancé, musclé et robuste.



II. L'HISTOIRE.




La presqu’île de Loup Sauvage avait un ciel très dégagé ce jour là, sous un été de plomb. Il ne faisait pas bon de sortir dehors. Malgré cela, ce jour allait être un grand événement. Dans les profondeurs des terres des Fires, la meute allait accueillir des nouveaux nés ! Au frais dans la tanière, la louve Rivière mit bas des louveteaux, sous l’œil bienveillant de Croc Blanc. Ces deux grands loups formèrent un couple exemplaire dans meute. Ce jour ne faisait que croître la fierté de la meute. Elle formait une famille solide et encrée. Les liens étaient forts et difficiles à rompre. C’était trois mâles qui virent le jour, Neptune, Sköll, Hermès. Les louveteaux étaient très bien gardés, c’était la portée de l’Alpha, il fallait assurer à tout prix leur survie. 

Sköll connut une enfance très enrichissante. Il se montra rapidement vif d’esprit et le goût d’apprendre. C’était un louveteau très curieux de son environnement, plusieurs fois il était tenté de partir à l’aventure, mais bien trop jeune pour le faire. Il organisait des petits embuscades pour jouer avec ses frères, sans violence bien entendu. Il n’hésitait pas à suivre sa mère ou son père pour apprendre plus sur la vie. Ces petits détails n’avaient pas manqué aux yeux de Croc Blanc, il voyait en lui un sacré potentiel.

Son éducation aura été riche en apprentissage. Rivière lui avait fait visiter le territoire, découvrir les différentes odeurs, connaître les dangers, connaître les proies, les plantes à ne pas ingérer, tandis que Croc Blanc lui apprenait le respect, la sagesse, la discipline et les règles de la meute. Il arrivait aussi que Sköll se balade avec les autres membres de la meute. Il était très social et aimait connaître les autres Fires, apprendre ce qu’ils faisaient. Très vite, il savait montrer qu’il était capable, un très bon élément. Il savait se montrer ouvert et se remettre en question. Sa façon de vouloir connaître les fonctions des autres loups mettait en lumière sa volonté à toucher à tout. Il avait une curiosité grandissante, et s’abreuver de connaissance. Il aimait apprendre !

A ses un an, les choses sérieuses commençaient. Son admiration envers son père était difficilement dissimulable. Il voulait lui ressemblait. Physiquement, ses muscles étaient de plus en plus apparentes, des épaules biens larges et des pattes puissantes. Bien qu’il n’avait que un an, il semblait suivre la même morphologie que son père. Il devint apprenti, ayant Croc Blanc comme mentor, comme tous ses frères. Il avait pu observer à plusieurs reprises la combativité de son père, lors d’une défense de territoire, et était fasciné par sa maîtrise, un guerrier redoutable, des coups réfléchis et anticipés. C’était à ce moment qu’il voulait absolument apprendre à se battre et lui ressembler ! Il s’était mis en tête d’être digne et aussi redoutable que lui ! Cette enthousiasme et cette envie n’avait pas manqué à Croc Blanc, et lui fit une succession de formation. Croc Blanc y voyait un fort potentiel en lui et souhaitait absolument lui partager le maximum de son savoir, comme avait pu faire son père dans le grand nord. 

D’abord, Croc Blanc lui apprit à analyser son adversaire, ne jamais le sous estimer. Observer les différents gestes corporels de son adversaire pour connaître ses intentions et anticiper une attaque à l’avance. Par la suite, les techniques de défense : savoir se protéger des zones sensibles, telles que le ventre, le cou et la truffe. Savoir repousser ses adversaires pour reprendre l’avantage, dissuader ou intimider son adversaire. Mais aussi s’attaquer mentalement à son ennemi, tel que des moqueries, des tirades, de la provocation, des taunts, l’insulter, afin de le forcer de l’attaquer en premier et le pousser à la faute.

Il lui apprit par la suite la contre attaque : le fait d’accueillir et repousser son adversaire, c’était bien, mais il fallait savoir profiter de ces occasions pour reprendre le dessus et enchaîner les coups. Il lui appris à renverser ses ennemis, sonner en attrapant la nuque et frapper fort la tête contre un élément naturel, tel qu’un arbre ou un rocher, et même la noyade.

Il lui apprit ensuite l’attaque, l’aspect qui l’intéressait également ! Il lui montrait ses différentes techniques redoutables, ainsi que les feintes. Pousser l’ennemi à la faute, le plonger dans l’erreur. Des techniques dans le simple but de désemparer et essouffler son adversaire en faisait le moins d’effort possible, pour ensuite tout décharger quand celui-ci montre une faiblesse. Le mental jouait énormément dans les combats. 

Les coups devinrent de plus en plus précis et puissants. Plusieurs fois Croc Blanc lança des petits combats singuliers amicaux avec d’autres loups de son âge de la meute. Apprendre sur le terrain était bien plus parlant, et parfois, ce n’était pas toujours dans une belle plaine bien plate et dégagée. Croc Blanc en profitait pour les faire combattre en terrain difficile tel que sous la pluie, sous la neige, en milieu escarpé tel que la montagne, ou très peu espacée telle que les grottes étroites. Mais également dans les forêts ou les marécages.

Il lui appris les embuscades et jouer avec le terrain, faire en sorte de planifier une stratégie et toujours avoir de la hauteur face à l’adversaire. Se servir du brouillard pour tendre des embuscades et attaques furtives, se tapisser sous les hautes herbes, utiles en combat comme à la chasse. Il lui apprit l’endurance, la ténacité était l’une des clés de la victoire. Tôt le matin il partait courir avec son père, que ce soit pour la chasse ou une petite course dans les plaines ou montagne, tout en augmentant les difficultés de jour en jour. Avec Croc Blanc, il fallait apprendre à la dur, Sköll l’avait très bien compris. C’était une façon à lui de voir quoi il était capable, et juger son mental.

Enfin, il lui apprit la maîtrise de soi, la peur. Le calme olympien de Croc Blanc face à des situations parfois compliqués pouvaient redouter certains, l’absence quasi totale d’émotions étaient contraignantes et avait un rôle, cela pouvait soit dissuader ou casser les repères de son adversaire. La soif de sang était pour Croc Blanc une hérésie et une faiblesse, qui pouvait conduire à la dépression et à des profondes douleurs mentales. Pouvait conduire à faire des mouvements mal calculés et trop opportunistes. La colère était parfois justifiable, voir même une grosse remontée d’adrénaline, mais il fallait avoir un certain contrôle pour ne pas déborder et rester sage. Enfin, la peur. C’était une partie, qui, selon Croc Blanc, n’était pas forcément une honte. La phrase que Sköll gardait en mémoire que son père lui enseignait était « La véritable honte est de laisser la peur te gouverner. ». Céder à la peur pouvait céder à la panique, perdre tout moyen. 

Enfin, il lui apprit à gérer des groupes de garde, savoir donner des ordres, savoir écouter et interpréter les paroles des membres. Avoir de l’autorité, être réactif, autonome, et rester calme dans les moments difficiles.

Plus son apprentissage avançait, plus il se montrait talentueux. Sa technicité au combat ne faisait que s’améliorer, des coups précis, puissants, redoutables et réfléchis. Sköll anticipait les coups de ses adversaires et enchaînait tel un vrai guerrier prêt à en découdre. Il savait être stable et agile dans ses mouvements. Il sortait souvent victorieux lors des petits combats amicaux, que ce soit individuellement ou en groupe. La dernière chose qu’il lui apprit, c’était la mise à mort. C’était soit avec une proie, soit, avec un chien que Croc Blanc avait déjà salement amoché. Il arrivait parfois même de faire équipe avec son père ou un autre membre et se battre réellement face à un chien ou autres ennemis. Il mettait ses adversaires à terre d’une facilité déconcertante. Ses coups mettaient hors d’état de nuire un ennemi un peu trop confiant. Si celui ci se montrait plus tenace, ses feintes et son endurance lui permettent de tenir sur la durée.

Croc Blanc l’emmena par la suite en terres solitaires, afin de lui faire connaître le terrain, en connaître plus sur les meutes voisines, les humains, et leur emplacement. Il lui apprit également à faire face aux provocateurs et manipulateurs, ne pas se laisser tenter.

A la fin de son apprentissage, Sköll était dorénavant un grand loup, aussi grand que son père. Il était sa fierté et digne de lui, Croc Blanc savait qu’il commençait à vieillir, son simple souhait était que Sköll soit son digne successeur. Seul l’avenir nous le dira s’il parviendra un jour à ce titre.


III. Les liens déjà établis



Rivière


Sköll et sa mère ne sont pas si proches que ça. Bien sur, il existe un lien privilégié de mère – fils entre eux. Mais ils n’ont pas la même relation fusionnelle qu’avec Hermès et Neptune. Ou entre Croc Blanc et Sköll.



Croc Blanc


TEXTE



Hermès


DESCRIPTION




Neptune


DESCRIPTION





FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sköll - 3 mois - Fire - Réservé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» SISSI croisée caniche bichon 6 mois DOUAI (59) ADOPTEE
» MOIS DE GLACE
» bidouille york de 4 mois 1/ 2 (77)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Loup Sauvage :: 
Présentation des loups
 :: ♦ Loups pré-créés :: ♦ Mâles pré-créés
-